Menu

L'Amour en toutes lettres

Questions sur la sexualité à l'Abbé Viollet (1924-1943)

08/04 > 28/05 RÉSERVER

Martine Sevegrand / Didier Ruiz

Après 20 ans de succès, ils reviennent enfin à Paris avec deux versions exceptionnelles de L'Amour en toutes lettres !

>> Avec la carte TDB, découvrez les lettres du lundi et les lettres du mardi pour 30€. Vous bénéficierez en plus, de tous nos spectacles au tarif de 10€ pendant un an !

Dans les années 30, des hommes et des femmes, catholiques, confient leurs problèmes de sexualité à l’abbé Viollet, oreille privilégiée de l’intimité des couples. Confessions rendues publiques, les lettres nous renvoient à la sexualité de nos grands-parents et à la nôtre en écho...

Distribution

D'après L’Amour en toutes lettres – Questions à l’abbé Viollet sur la sexualité (1924-1943) de Martine Sevegrand (Editions Albin Michel)

Mise en scène Didier Ruiz 

Adaptation Silvie Laguna et Didier Ruiz

Avec le lundi Myriam Assouline, Brigitte Barilley, Xavier Béja, Nathalie Bitan (en avril), Laurent Claret (en mai), Marie-Do Fréval, Isabelle Fournier, Isabel Juanpera, Laurent Lévy, Marie-Hélène Peyresaubes, Thierry Vu Huu

Avec le mardi Nathalie Bitan, Patrice Bouret, Guy Delamarche, Emmanuelle Escourrou, Silvie Laguna, Emmanuel Landier, Morgane Lombard, Elvire Mellière, Christine Moreau, Thierry Vu Huu

Production Emilie Raisson

Diffusion et communication Mina de Suremain

Logistique et comptabilité Lisa Lescoeur

Contact presse Nicole Czarniak

Dans la presse

"C'est très malicieux, très cocasse, très instructif, assez tragique et d'une touchante naïveté. L'affaire est évidemment nourrie d'un anticléricalisme gentiment convenu mais - merveille ! - absolument pas ricaneur. Au-delà de leur merveilleuse humanité (on rentre vraiment dans I'intimité des gens), elles montrent une confiance en Dieu et en notre Sainte Eglise qui est comme une quête de sainteté. C'était un signe des temps. Pour les plus faibles et les plus honnêtes, cette exigence morale était évidemment impossible à tenir. D'où des souffrances dont nous n'avons pas idée aujourd'hui." LE FIGARO

 

"Ces lettres constituent un témoignage très instructif sur les frustrations, les désirs et I'amour en général de nos parents et grands-parents. Certaines  trouvent parfois un écho très actuel." L'HUMANITÉ

 

"Drôle et poignant." TÉLÉRAMA

"Une sobriété essentielle qui se déploie dans un espace nu. [...] Autant de voix, autant de témoignages poignants d’une France lointaine et proche. D’une société dont nous sommes tous issus." LE FIGARO

"Il y a du jeu, une présence. C’est vraiment un spectacle qui donne à entendre toute la soumission, la souffrance, l’absence de révolte de personnes domestiquées par une religion." FRANCE CULTURE


"A l’occasion de cette reprise parisienne, ils dépasseront les quatre cents représentations. Pour interroger, aujourd’hui comme hier, la responsabilité des religions quand elles régentent la sexualité." TÉLÉRAMA
 

"Créé il y a vingt ans, ce spectacle a conservé sa fraîcheur, son audace, sa force politique, son acuité anthropologique et surtout le puissant parfum de scandale qui en émane !" LA TERRASSE

"Mis en valeur par l’interprétation très minimaliste des comédiens, cet attachement au langage, la crainte de ne pas le maîtriser assez bien, crée un solide pont entre les époques." POLITIS

"Mise en scène très proche du réel et des grandes questions de société." TV5MONDE
 

"Ca commence et c'est très beau. Il y a d'abord cette toute jeune fiancée qui ne connaît rien aux choses de la vie. Puis Ie mari désemparé par une femme fuyante. Ou encore cette épouse insatisfaite : « Je m 'attendais à un transport de tout mon être et je n 'ai jamais éprouvé en dix ans la moindre passion, Ie moindre plaisir, ni même de la souffrance. » Et cette longue et magnifique lettre de la paysanne, enceinte de son onzième enfant, qui mériterait de figurer dans une anthologie de la solitude. Etonnant." LA VIE

 

"Drôles de missives que ces écrits émouvants, et quelques fois drôles qui foisonnent de sensibilité et d'intelligence et rappellent parfois aux spectateurs des situations vécues. En réalité, ce sont de véritables petits bijoux de littérature, parfois émaillés d'expressions très crues et dits avec beaucoup de simpIicité par des comédiens qui restituent la force des textes sans les «surjouer »." LE PARISIEN

"Dix comédiens, tous excellents."
 FROGGY'S DELIGHT

"Car autant que les paroles dont les comédiens se font les passeurs, c’est leur attitude face à celles-ci qui fait la beauté de L’Amour en toutes lettres. Grâce à l’extrême sobriété, à la dignité de leur port de récitants, ils sont d’égal à égal avec les auteurs de leurs lettres." SCÈNE WEB

"Étrangement ces lettres n’apparaissent pas hors du temps. C’est pourquoi, portés par de très bons comédiens, les interrogations de ces hommes et de ces femmes, leur chagrin, leurs attentes, leur colère parfois, nous touchent toujours." SNES

"Ces lettres hallucinantes énoncées avec un beau talent, nous plongent dans le passé lointain de nos premiers émois." JOURNAL DE BORD D'UNE ACCRO

"Aujourd’hui les mêmes comédiens reprennent la même lettre avec laquelle ils ont vécu vingt années durant, qu’ils ont enrichie de leurs vingt ans de vie passée. Ils racontent des histoires dont la littérature est emplie, mais ils le font avec une sincérité confondante." ARTS-CHIPEL

"Des mots qui bouleversent et éclairent un passé récent." LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN

"Autre originalité de cette création, elle prend racine dans une volonté de décloisonner le théâtre. [...] C’est en effet bien là l’une des forces de cette pièce-lecture : donner à penser l’alliance entre les êtres." UNTILTED MAG

"On ressent une vraie tendresse pour ces personnages, c’est très touchant." RADIO CAMPUS
 

Production

Production La compagnie des Hommes

Remerciements Théâtre ouvert et Zinc Théâtre

Avec le soutien de la Mairie de Paris et de la SPEDIDAM

Éditeur Albin Michel (1996) 

 

 

 

Infos pratiques

Lundi > 21h15

Mardi > 19h15

 

➽ Durée • 1h

 

Carte TDB 

L'Amour en toutes lettres 

30€ = Lettres du lundi 

+ Lettres du mardi

+ Tous vos spectacles à 10€ pendant un an !

 

Tarif plein > 26€*

Tarif abonné.e > 10€

Tarif réduit > 16€*

Tarif - de 26 ans 11€*

 

>> -1€ sur la billetterie en ligne*

Autour du spectacle

Bord de scène événement

Lundi 29 avril

Rencontre avec
l'équipe artisitique
 

Lundi 6 mai 

Rencontre avec
Martine Sevegrand,
journaliste et historienne,
spécialiste de l'Eglise catholique
 

Lundi 20 mai

Rencontre avec
Frère Thierry,
dominicain, producteur de l’émission Le Jour du Seigneur sur France 2
 

Les bords de scène ont lieu à l'issue de la représentation

À partager